Matchs arrangés : Halfaia et Saâdaoui sous mandat de dépôt !

Le directeur général de l'ES Sétif Fahd Halfaya est dans de sales draps.

C’est une première dans les annales du football algérien. Le directeur général de l’ES Sétif  Fahd Halfaia, et l’agent de joueurs Nassim Saâdaoui, ont été placés ce dimanche sous mandat de dépôt dans l’affaire de marchandage présumé de matchs. Le dirigeant de l’Entente a été inculpé pour arrangement de matchs, alors que Saâdaoui l’a été pour « atteinte à la liberté d’autrui, diffamation, et enregistrement d’appel téléphonique sans consentement ». Les deux accusés ont été auditionnés dans l’après midi par le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, et ensuite par le juge d’instruction de la première chambre le juge d’instruction de la première chambre. Impliqué lui aussi dans cette affaire, le président de l’US Biskra Abdallah Benaïssa a été placé sous contrôle judiciaire, alors que le président de l’AS Aïn M’lila El Hadi Bensid et le président du Conseil d’administration du même club Malik Amrani, ont été auditionnés en tant que témoins. Deux autres dirigeants de clubs de Ligue 1 à savoir le président du CA Bordj Bou Arréridj Anis Benhamadi et le directeur général de l’USM Bel-Abbès Kaddour Benayad, étaient également convoqués pour comparaître. Néanmoins si le premier a préféré délégué son avocat, le second s’est absenté à cette audition invoquant des raisons de santé.

Cette affaire fait suite à la plainte contre X déposée par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Si la culpabilité de ces dirigeants venait à être confirmée par la justice dans cette histoire de marchandages de matchs, cela risque d’entrainer des sanctions historiques envers leurs clubs de la part de la FAF et de la LFP comme le prévoient les règlements.