Circulaire du MJS : la FAF est bel et bien concernée

La fameuse circulaire adressée lundi soir par le Ministère de la Jeunesse et des Sports à l’ensemble des fédérations sportives algériennes leur interdisant tout changement ou modification des statuts et règlements intérieurs ou autres codes disciplinaires, avant l’expiration de leur mandat olympique, concerne bel et bien la FAF, assure une source ministérielle. Reçu aujourd’hui en audience  par le ministre Sid Ali Khaldi,  le président  Kheireddine Zetchi avait demandé des éclaircissements par rapport à cette note qui remet en question tout le projet d’amendement des statuts de la FAF conformément à la feuille de route mise en place par la FIFA. Mais cette entrevue n’a apporté aucune nouveauté puisque le jeune ministre a expliqué sa démarche en respect de la loi 13-05, relative à l’organisation des activités physiques et sportives, et en application du décret exécutif 14-330, qui défini la manière de fonctionner des différentes fédérations sportives. Il a en outre fait savoir au patron de la FAF que cette circulaire ne visait pas spécialement son instance et qu’elle est adressée à toutes les fédérations sans exception. De quoi mettre Zetchi dans une position des plus inconfortables, surtout que la tutelle interdit aux fédérations de modifier leurs systèmes de compétition. Or, l’Assemblée générale de la FAF réunie le 17 septembre dernier en session extraordinaire, a adopté à l’unanimité un nouveau système pyramidal de compétition, qui prévoit la création d’une seule Ligue professionnelle à 18 clubs, et une Ligue 2 amateur à deux groupes de 16 clubs chacun (centre-est et centre-ouest) à partir de la saison 2020-2021. Se dirige-t-on vers un nouveau bras de fer entre le MJS et la FAF dans la mesure où cette dernière voit en cette fameuse circulaire comme une inférence de la part de la tutelle dans ses affaires? A suivre.