Incidents de Bordj Bou Arreridj : les sanctions contre le CABBA et l’ESS réduites de moitié

La commission de recours de la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de réduire les sanctions infligées au CA Bordj Bou Arreridj et à l’ES Sétif, suites aux incidents survenus le 8 mars dernier au stade de Bordj Bou Arreridj, en quarts de finale aller de la Coupe d’Algérie.

Dans un communiqué publié mardi soir sur son site, la LFP a annoncé qu’après avoir étudié les recours des deux clubs, la commission de recours a réduit, à 3 matchs à huis clos au lieu de six, la sanction infligée au CABBA, et à deux rencontres sans public au lieu de six pour l’ES Sétif.

L’amende de 400.000 DA infligée aux deux équipes, a été également divisée par deux par ladite commission qui a annulé par ailleurs, la sanction de priver les deux clubs des hauts-plateaux de leurs quotes-parts dues au titre des droits de télévision, et la sanction de remboursement des frais par l’ESS pour les dégâts enregistrés au stade du 20 août 1955 de Bordj Bou Arreridj.

publicité

Pour rappel, le derby CABBA-ESS a été marqué par des actes de violence et de vandalisme à l’issue de la rencontre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du stade du 20-Août. Des dizaines de véhicules stationnés aux abords de l’enceinte ont été saccagés et 29 personnes arrêtées par la police.