Un arbitre et sa compagne assassinés en Italie

Daniele De Santis, un arbitre de Serie C, et sa compagne ont été assassinés au sud de l’Italie. Le couple aurait été agressé à l’arme blanche.

De Santis (33 ans) et sa petite amie Eleonora Manta (30 ans), ont été retrouvés morts au domicile de l’arbitre, à Lecce, dans la région des Pouilles. Selon la presse transalpine, une violente dispute aurait éclaté à l’intérieur de l’immeuble où résidait Santis. Des cris auraient été entendus par les voisins. Alertés par ces derniers, la police a retrouvé les corps des deux victimes, tuées par arme blanche, dans les escaliers du bâtiment. Des témoins affirment avoir vu un homme cagoulé s’enfuir avec un grand couteau à la main.

Une enquête a été ouverte et le mobile du meurtre reste pour le moment inconnu, même si certains évoquent un possible crime passionnel.

publicité

De Santis a dirigé plus de 130 matchs de football durant sa carrière. La saison passée, il avait officié à 18 reprises en Serie C, la troisième division italienne. En 2017, il avait également fait ses débuts en Serie B dans un rôle de quatrième arbitre lors d’un match entre Pise et Benevento.

Sous le choc, le président de l’association des arbitres italiens, Marcello Nicchi, a réagi à la disparition de De Santis. « Je suis étonné, c’est une tragédie, a-t-il déclaré, dans des propos rapportés par la Gazzetta dello Sport. Nous en savons encore très peu sur l’affaire. Ce que je peux dire, c’est que nous sommes proches de la famille et de tous les arbitres de sa section ».