Belmadi salue la décision de Slimani de rester à Leicester plutôt que d’aller vers le Golfe

Invité ce mardi en conférence de presse à s’exprimer sur le transfert avorté d’Islam Slimani durant le mercato estival qui a eu comme conséquence directe sa non-convocation en équipe nationale pour les deux rencontres amicales face au Nigéria et le Mexique, Djamel Belmadi s’est montré compréhensif envers le meilleur buteur encore en activité des Verts.

« Slimani cherchait activement à rebondir dans un autre club durant le mercato. Mais ça ne s’est pas bien passé pour lui. Il voulait être avec nous. Il aurait pu choisir la facilité en allant dans le Golfe, mais il ne l’a pas fait et ça me plait ». dira à ce sujet le sélectionneur national.

Selon une source proche du joueur, l’actuel sociétaire de Leicester City a effectivement refusé une proposition alléchante dans les pays du Golfe précisément de la part du club qatari de Duhail, préférant rester en Europe où il était convoité par plusieurs écuries dont le Torino et la Sampdoria en Italie, le Celta Vigo en Espagne, ou encore West Bromwich en Angleterre. Et si l’ancien joueur du CR Belouizdad n’a pas pu opter pour un de ces clubs cités, c’est pour la simple raison qu’il avait reçu une meilleure offre émanant de l’Olympique Lyonnais avec lequel il s’était entendu sur tout.

publicité

Seulement, ce transfert était conditionné par la vente de Memphis Depay au FC Barcelone laquelle n’a pas pu se concrétiser en raison du refus d’Ousmane Dembélé de rejoindre Manchester United. Or pour recruter l’attaquant néerlandais, le Barça devait libérer une place au sein de son effectif dans le cadre du fair-play financier. Slimani se voyait à l’OL, une heure seulement avant la fermeture du mercato puisque la direction des Gones qui lui avait préparé même le contrat pour le signer. Finalement la décision d’Ousmane Dembélé a tout fait capoter.

Par conséquent, Islam Slimani est retourné à Leicester City et compte y rester jusqu’au mercato hivernal en vue d’un transfert définitif, car les Foxes qui l’avaient acheté en 2016 pour 35 millions d’euros, entendent le vendre cet hiver plutôt que de le laisser partir gratuitement lors de l’expiration de son contrat en juin prochain. Ce qui implique que l’international algérien aura sans doute du temps de jeu durant ces prochains trois mois en Angleterre, ce qui évitera à Leicester de le brader.