De Harare, Benlamri, Doukha et Zetchi rendent hommage à Hannachi (vidéo)

La tragique disparition de l’ancien président emblématique de la JS Kabylie Moh Cherif Hannachi a beaucoup ému la délégation de l’équipe nationale qui a appris la triste nouvelle vendredi durant son périple au Zimbabwe.

Deux joueurs des Verts qui ont côtoyé le défunt durant leur passage à la JS Kabylie, à savoir Azzedine Doukha et Djamel Benlamri, ont tenu à lui rendre un vibrant hommage sur le site de la FAF au même titre que le président Kheiredine Zetchi.

Déclarations :

publicité

Azzedine Doukha : «  Je présente au nom de tous mes coéquipiers de la sélection mes sincères condoléances à la famille Hannachi ainsi que celle de la JSK suite au décès de mon ex-président Moh Cherif. Le défunt était connu pour son amour pour la patrie et pour la JSK avec lequel j’ai joué pendant deux ans. C’est le président le plus titré d’Algérie, un honneur pour la JSK et pour sa famille.  Que Dieu ait son âme et l’accueille dans Son vaste paradis. »

Djamel Benlamri : « Nous avons appris avec une grande tristesse la nouvelle de la disparition de Moh Chetif Hannachi lors de notre escale au Cameroun. C’était le doyen des présidents algériens. J’ai eu la chance de le connaitre durant mon passage à la JSK où j’ai joué quatre ou cinq ans. Je peux témoigner qu’il aimait profondément la JSK et je serai toujours marqué par l’amour qu’il vouait à son club. J’ai de la peine pour lui. C’était vraiment quelqu’un de formidable qui m’a beaucoup aidé notamment durant le début de ma carrière.  Je souhaite beaucoup de courage à sa famille dans ces moments douloureux. »

Kheireddine Zetchi : « Je réitère mes condoléances au nom de la FAF à la famille du défunt. Nous étions vraiment tous abattus par la nouvelle de sa mort durant notre périple à Harare. Nous étions liés par une grande amitié. Il a beaucoup apporté à la JSK en tant que joueur puis dirigeant. Il a procuré beaucoup de joie non seulement aux supporters kabyles mais aussi à tous les Algériens pour avoir conduit le club à de nombreux titres continentaux. Il était venu nous rendre visite au siège de la fédération quelques semaines avant sa maladie. Il nous a beaucoup encouragés. Il était soucieux de la situation du football algérien et de son club. L’Algérie a perdu en lui un grand dirigeant. Je n’oublierai jamais ses encouragements envers l’équipe nationale durant CAN 2019. Il était très proche de nos joueurs et du coach à qui il rendait visite à la fin de chaque match. Il espérait que l’Algérie gagne la CAN et dieu merci il a pu assister à ce sacre. »