Mort de Maradona: les résultats de l’autopsie accablent son médecin

Près d’un mois après la disparition de Diego Maradona, les premiers résultats de l’autopsie indiquent que l’Argentin est décédé des suites d’un œdème pulmonaire aigu secondaire à une insuffisance cardiaque chronique exacerbée.
Mardi soir, le parquet argentin a rendu son verdict: Diego Maradona n’est pas décédé des suites de l’alcool ou de drogues. Les examens sur le corps de la légende du football mondial ont conclu que le défunt n’avait aucune prescription de traitement pour soigner son problème cardiaque, entraînant une diminution de la quantité injectée à chaque battement de son cœur. Un des enquêteurs a noté que le vainqueur du Mondial 1986 s’est vu administrer « des médicaments psychotropes mais aucun médicament pour sa maladie cardiaque ».
Les résultats de cette enquête laissent planer le doute à propos d’une éventuelle erreur médicale et accablent ainsi son médecin Leopoldo Luque, déjà dans le viseur de la justice.