Mohamed Zekrini (ex-arbitre international): «Voilà pourquoi le penalty du MCA n’a pas été retiré»

La décision prise lundi soir par l’arbitre du match MCA-Sfax (2-0) d’invalider le penalty marqué en deux temps par les joueurs mouloudéens et de donner un coup franc indirect à l’équipe tunisienne a fait polémique.

On jouait la dernière minute de ce derby maghrébin quand l’arbitre marocain El Kezzaz accorda un penalty valable à l’équipe algérienne pour une faute de main à l’intérieur de la surface de réparation. Auteur d’un doublé en première mi-temps, l’attaquant du Mouloudia Samy Frioui s’est chargé d’exécuter la sentence. Mais son tir est détourné par le gardien adverse qui toutefois a repoussé le cuir dans les pieds de Allati qui a bien suivi l’action en marquant de prés.

Pendant quelques secondes le MCA pense avoir fait un pied et demi à la phase de poules de la C1. Seulement, l’arbitre marocain annule le but tout en accordant un coup franc indirect aux visiteurs. Une décision qui a soulevé la colère des joueurs du Mouloudia qui ont reproché à l’arbitre de n’avoir pas fait retirer le penalty.

publicité

Pourtant, El Kezzaz n’a fait qu’appliquer la fameuse loi 14 du football comme nous l’explique l’ancien arbitre international algérien Mohamed Zekrini. « La loi est claire : si un coéquipier de l’exécutant pénètre dans la surface de réparation et reprend le ballon repoussé par le gardien de but ou la barre transversale, l’arbitre interrompt le jeu et fait reprendre le match par un coup franc indirect en faveur de l’équipe adverse.», a affirme celui qui était considéré comme le meilleur arbitre en Algérie de son époque.

Cependant, Zekrini précise ne pas connaitre la nature des protestations des Mouloudéens qui auraient signalé à El Kezzaz que des joueurs de Sfax avaient également pénétré dans la surface au moment où Frioui s’apprêter à exécuter la sentence. « Je ne suis pas en mesure d’attester que les joueurs de Sfax avaient pénétré également dans la surface de réparation parce que les images de la télévision n’ont montré qu’un seul angle. Mais la loi stipule que le penalty doit être retiré si des joueurs des deux équipes pénètrent  au même temps dans cette zone du terrain. », a-t-il ajouté.

Espérons que le MCA qui a dominé nettement son adversaire en match aller le compte du deuxième tour préliminaire de la Ligue des champions africaine, n’aura pas à regretter lors de la manche retour prévue en Tunisie ce penalty raté par son goleador.