CRB : Dumas analyse la débâcle de Dar es Salaam

L’entraîneur du CR Belouizdad Franck Dumas est revenu en conférence de presse sur le naufrage de son équipe à Dar es Salaam face à Mamelodi Sundowns (1-5) pour le compte de la deuxième journée de la phase de poules de Ligue des champions.

« On s’est mis en difficulté tout seuls dés les premières minutes du match (NDLR : le CRB a encaissé le premier but à la 2e minute sur penalty en plus de l’expulsion de Keddad ). A onze contre onze, on aurait été un adversaire un peu plus coriace mais là c’était mission impossible. Et encore, le but de Sayoud nous a donnés un élan fantastique juste avant la mi-temps mais le deuxième but encaissé après la pause sur balle arrêtée nous a tués », analyse Dumas qui a regretté le fait que son équipe soit obligée de jouer en infériorité numérique dés la 2e minute du match. « L’adversaire était meilleur mais on a aimé continuer à jouer onze contre onze parce qu’on avait les moyens de faire autre chose. Mais l’expérience nous a fait défaut parce qu’il y a pleins de joueurs qui n’ont jamais disputé cette compétition », a-t-il justifié.

Franck Dumas s’est montré optimiste en dépit de la débâcle concédé par le CRB, la première depuis une année toute compétitions confondues. « Ce genre de matchs ne va pas nous faire sombrer. Bien au contraire, ça va nous  aider à rebondir, c’est ce que je souhaite. Parfois, une bonne claque fait du bien et ça permet de remettre les idées en place », a-t-il affirmé.

publicité

Et de conclure : «  Pour moi perdre 3-1, 4-1 ou 5-1 c’est la même chose puisqu’on ne perd que 3 points. Je voulais que mes joueurs continuent à jouer et ne pas sombrer. Je suis bien sûr déçu du résultat et à la fois convaincu que mes joueurs sont capables de passer à autre chose. De toute façon, les façons cette défaite on l’attendait un jour ou l’autre, A présent, il faut évacuer tranquillement la déception. On ne va pas s’apitoyer sur notre sort parce qu’on a perdu un match. On va juste chercher à comprendre ce qui a manqué à notre équipe. C’est valable et pour les joueurs et pour moi. »