Pas de remontada pour le Barça contre le PSG, Liverpool se rassure face à Leipzig

Il n’y a pas eu de miracle pour le FC Barcelone ce mercredi soir au Parc des Princes pour le huitième de final retour de Ligue des champions. Les Catalans n’ont fait que match nul (1-1) face au PSG qui se qualifie donc pour les quarts de finale de la C1.

Cette fois-ci la marche était trop haute pour les Catalans qui ont payé cher leur cauchemardesque prestation lors du match aller contre le Paris Saint-Germain (1-4). Pourtant, l’équipe de Ronald Koeman était nettement supérieure sur ce match où elle a réussi à se procurer un nombre incalculable d’occasions de buts. D’ailleurs, le Barça aurait même pu marquer plus d’un but lors de la première demi-heure du match. Mais le manque de réalisme de ses attaquants à l’image d’un Ousmane Dembélé, trop maladroit devant les buts, leur aura été fatal dans ce match.

Pire encore, les Blaugrana vont se retrouver menés au score sur un penalty bêtement concédé par Clément Lenglet que son compatriote Kylian Mbappé a transformé en puissance (30e).

publicité

Loin de se décourager, le Barça va réagir rapidement grâce à une somptueuse frappe signée Lionel Messi (37e). L’astre argentin aurait même pu s’offrir le doublé et rapprocher son équipe d’une nouvelle remontada historique s’il n’avait pas raté son penalty face à Keilor Navas (45+1).

C’était le tournant du match puisqu’en dépit d’une nette domination, le Barça a été incapable de se relancer dans le match, d’autant plus que le PSG a carrément verrouillé le jeu, se contentant ainsi de ce résultat nul.

Le FC Barcelone quitte ainsi prématurément la plus prestigieuse des compétitions européennes, une première depuis 2007.

Dans l’autre huitième de finale retour du jour, Liverpool qui connait sa pire série de défaites en Premier League, s’est refait une santé sur le plan continental en s’imposant à Budapest 2-0 contre Leipzig. Déjà vainqueurs sur le même score à l’aller, les Reds se sont imposés grâce à deux buts inscrits en l’espace de quatre minutes par Mohamed Salah (70e) et Sadio Mané (74e).