La déception de Mahrez, le retour d’Atal, la situation de Benlamri, Belmadi fait le point sur son groupe

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a animé ce mardi une conférence de presse à Sidi Moussa durant laquelle il a fait le tour d’actualité de son groupe en prévision des trois rencontres amicales respectivement face à la Mauritanie (3 Juin), le Mali (6 juin) et la Tunisie (11 juin). Nous avons choisi pour vous quelques extraits de ce point de presse qui a duré plus de deux heures.

Sur l’importance de ces matchs amicaux :

« Les dates FIFA sont rares durant l’année, donc ce sont des matchs de préparations très importants, parce qu’ils nous permettent toujours de progresser. Comme j’ai toujours dit, on n’est pas infaillibles. Et puis il y a le classement FIFA qu’on doit améliorer pour terminer dans le top 5 en qualification pour les barrages afin d’avoir l’avantage de revoir chez nous au match retour. »

publicité

Choix des sparring-partners :

« Ce sont des matchs très étudiés. La Mauritanie est en perpétuelle progression. Ils ont réussi un parcours honorable lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations durant laquelle ils ont accroché la Tunisie et l’Angola. Ils se sont qualifiés de nouveau à la CAN en faisant deux matchs nuls face au Maroc. C’est une équipe intéressante qui va certainement nous poser des problèmes. Quant au Mali, c’est une équipe qui a un gros potentiel, avec joueurs qui jouent tous en Europe. Elle a des similitudes avec le Burkina-Faso et je la trouve même plus forte. Enfin, pour ce qui est de la Tunisie qui est deuxième au classement FIFA de la zone Afrique, elle est difficile à manœuvrer. C’est un profil très intéressant. »

Sur le retour de Youcef Atal :

« Youcef Atal réintègre le groupe comme un joueur nouveau parce qu’il a été longtemps absent en raison de ses blessures.  Donc, c’est un joueur tout neuf avec beaucoup d’envie et de détermination. Il est très intéressant quand il est à son meilleur nouveau. Je suis très content qu’il soit de retour parmi nous. »

Sur Riyad Mahrez et son échec à remporter la C1 :

« Mahrez est un joueurs de haut niveau qui sait comment rebondir après un échec. Il ne peut pas porter à lui seul le poids de tout un club.  Il est certes touché de n’avoir pas pu brandir cette Ligue des champions, mais il a un gros mental qui lui permet de remonter tout ça. Je suis sûr qu’il va arriver en équipe nationale avec le même enthousiasme pour assumer son rôle de capitaine comme d’habitude. »

Sur la non-convocation de Sayoud et Messaoudi :

« On félicite pour tout ce qu’ils sont entrain de réussir. On les suit et on connait leur potentiel. Concernant Sayoud, il occupe un poste très particulier à savoir meneur de jeu, un numéro 10 à l’ancienne. Son problème c’est qu’il est en concurrence avec Farid Boulaya qui lui-même en difficulté, puisqu’il n’a que deux ou trois sélections. Quant à Messaoudi qui a 17 buts en 17 matchs, j’ai à son poste les Bounedjah, Slimani et autres Delort. Il va prendre la place à qui ? »

Sur la mise à l’écart de Yacine Brahimi :

« Yacine Brahimi est un joueur très apprécié que ce soit pour son éducation et son dévouement pour l‘équipe nationale. Mais, il est également soumis à la concurrence malgré son passé récent très brillant. J’ai à son poste Belaili, Benrahma, Ounas, Ferhat et Ghezzal qui sont eux-mêmes soumis à une rude concurrence. Cela ne veut pas dire que la sélection c’est fini pour lui. Tout dépend de lui et de ses performances. Il ne faut jamais dire jamais, surtout pour un joueur comme lui. »

Sur la méforme d’Adlène Guedioura :

« Il peut être moins bon lors d’un match comme ce fut le cas en Zambie. Mais il ne faut oublier qu’il a été énormément critiqué avant la CAN. Il a encore des services à rendre. Ne le tuez pas »

Sur la situation de Djamel Benlamri à Lyon :

« Son manque de temps de jeu est un problème. C’est une saison à oublier pour lui. Il doit se trouver un point de chute le plus rapidement possible pour pouvoir jouer tous les week-ends.  Il en est conscient. Avant d’aller à Lyon, il était imbattable en équipe nationale. Il est appelé maintenant à faire le bon choix afin de le voir de nouveau performant et prêt en septembre. »