Algérie 1 Mali 0 : « In26bles » !

Bien que dominée, l’équipe nationale algérienne a tout de même battu ce dimanche contre le Mali en match amical disputé à Blida (1-0).

Si les Verts ont réussi à conserver leur invincibilité et égaler surtout le record africain en la matière détenu par la Côte d’Ivoire (26 matchs), ils ont laissé apparaître des signes inquiétants à deux mois du début des qualifications de la Coupe du monde 2022. Car, jamais depuis l’arrivée aux commandes de Djamel Belmadi en août 2018, les coéquipiers de Rais M’Bolhi n’ont été autant malmenés dans un match comme ce fut le cas ce soir.

Il faut dire qu’en dépit de l’absence de plusieurs de leurs titulaires dont Moussa Marega, les Aigles du Mali ont littéralement dominé les débats notamment en première période, face à des champions d’Afrique imprécis et manquant cruellement de rythme.

publicité

Pourtant, le coach des Verts a débuté ce match avec quasiment son équipe type en incorporant le revenant Riyad Mahrez qui s’était absenté trois jours plus tôt du premier match amical face la Mauritanie. Mais surpris par son adversaire qui a mis plus d’agressivité et de vitesse dans le jeu, les Fennecs ont eu mal à développer leur jeu habituel, surtout que leur entre-jeu, composé de la triplette Guedioura-Boudaoui-Zerrouki, a été à la peine et a souffert de l’absence de Sofiane Feghouli.

Sevrée de ballons, la ligne d’attaque emmenée par Mahrez a été fantomatique. Seul point positif durant ce premier half, c’est que la défense mise en place par Belmadi a tenu bon, puisqu’elle a réussi à mettre en échec toutes les tentatives de son adversaire, aussi bien sur les flancs que dans l’axe.

Cette physionomie de la première période a contraint Belmadi de revoir sa copie et de changer donc son dispositif tactique, en faisant sortir un relayeur en la personne de Boudaoui pour faire entrer un attaquant, à savoir Slimani. Un changement qui s’est avéré judicieux puisqu’il a apporté un certain équilibre à l’équipe.

En obligeant les Maliens à lâcher leur emprise sur le match, les Verts vont même réussir à marquer sur leur première et unique occasion du match lorsque sur Riyad Mahrez, jusque-là effacé, a profité d’un véritable de Belaili pour lober Djigui Diarri (57e). Dans un jour sans, l’attaquant vedette de Manchester City a réussi tout de même à débloquer une situation compliquée, car les Maliens ne parviendront jamais à revenir dans le match.

En égalant désormais le record de la Côte d’Ivoire, la bande à Belmadi peut effacer les Éléphants des tablettes à l’occasion de son troisième match amical face à la Tunisie, prévu vendredi à Radés. A condition de ne pas refaire le même match de ce soir…