Djamel Belmadi: « Notre victoire n’est pas volée »

En alignant face au Mali un 26e match sans défaite, dimanche soir à Blida (1-0), les Verts version Djamel Belmadi ont réussi à égaler le record africain d’invincibilité de la Côte d’Ivoire. De quoi remplir de fierté le sélectionneur national.

« Je suis satisfait parce que les 26 matchs sans défaite, montrent une constance. Chaque match a son travail, sa préparation et sa vérité mais j’apprécie cette constance. Tant qu’on garde cet état d’esprit, de grandes choses nous attendent inchallah », s’est réjoui après le match le coach vainqueur de la CAN 2019 qui a expliqué la décevante prestation de son équipe, par la force de son adversaire. « Le Mali a mis beaucoup d’impact, ça a sûrement été travaillé et recherché.. La pression de notre adversaire était très forte, même si sur l’ensemble du match, il n’a eu qu’une seule occasion franche.  »

Djamel Belmadi a insisté durant la conférence de presse qu’il a animée sur l’évolution tactique de son équipe qui lui a permis de faire la différence en seconde période du match, notamment après l’incorporation de Slimani à la place de Boudaoui. « Notre victoire n’est pas volée.. C’était difficile pour Zerrouki et Boudaoui de se retourner. On a dû passer à un milieu à deux pour mettre plus d’impact, et trouver un jeu plus direct. Il faut savoir évoluer tactiquement. Aujourd’hui, on l’a fait pendant la mi-temps. Il fallait changer les choses, il faut avoir une flexibilité selon la problématique qu’on nous pose. En seconde période, On a changé notre dispositif tactique, on a mis plus d’impact. Slimani a agrandi sa palette de jeu cette année. Il a souvent pris les intervalles et a gardé cet état d’esprit de battant. On a rectifié le tir par rapport à la première mi-temps », a-t-il analysé.

publicité

Et de poursuivre : « Je cherche toujours la victoire. Sur le premier match (face à la Mauritanie 4-1, ndlr), il y a eu des nouveaux qui m’ont montré que je peux compter sur eux. Quant à ce deuxième match face au Mali, on a réussi à résoudre les problèmes que l’adversaire nous a posés. C’est un motif de satisfaction. Je suis satisfait de l’opposition ce soir.»

Interrogé sur le troisième et dernier match amical de la fenêtre FIFA du mois de juin, le coach des Verts a affiché une certaine sérénité avant d’affronter la Tunisie. « Je connais parfaitement la Tunisie. C’est une équipe qui a beaucoup d’expérience, avec des joueurs habitués à l’Afrique et qui savent gérer leurs matchs. Notre objectif est de préserver notre position dans le Top 5 africain du classement FIFA, pour pouvoir disputer un éventuel match (retour) des barrages du Mondial 2022 chez nous. »