Madjid Bougherra: « Les joueurs ressentent qu’ils sont dans le même projet que l’équipe A »

Dans un entretien accordé au site de la Fédération algérienne de football  (FAF), le sélectionneur de l’équipe nationale A’, Madjid Bougherra, a souligné l’importance des joueurs locaux dans le projet de l’équipe nationale A, dirigée par Djamel Belmadi.

« Les joueurs ont ressenti le lien entre les A et les A’. Les deux sélections ne forment qu’une seule et même équipe. Nous avons la chance d’avoir le staff des A, d’avoir Djamel Belmadi qui observe les entraînements et est très attentif au comportement de l’équipe. Les joueurs ressentent qu’ils sont dans le même projet que l’équipe A », a indiqué Bougherra.

Une année après sa désignation à la tête de l’équipe nationale A’, Madjid Bougherra effectuera ses grands débuts sur le banc de cette sélection ce jeudi à l’occasion de la rencontre amicale face au Liberia A, au nouveau stade d’Oran (20h45).

publicité

 « Cela fait bien longtemps que j’attendais ce premier stage. Ca a été une année compliquée avec la Covid-19, un championnat d’Algérie qui débute en novembre, des matches tous les trois jours sans même compter les compétitions africaines. Par conséquent, je laisse le temps aux joueurs de bien se préparer, de prendre le rythme sans les perturber. Nous avons réussi à faire ce premier stage en dépit du fait que la saison ne soit toujours pas terminée, elle qui pourrait s’achever en août », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’ancien capitaine des Verts choix des 23 joueurs pour ce premier stage, en assurant qu’il avait pris tout son temps pour composer son groupe. « J’ai eu plus de 8 mois pour observer les joueurs, donc j’ai pris mon temps. Pour certains, quelques dérogations ont été accordées. J’ai ainsi donné l’opportunité aux joueurs de la JS Kabylie de se consacrer à leur demi-finale de Coupe de la Confédération. Je pars sur un projet, le CHAN-2023, tout en pensant aussi à la Coupe arabe. Cette sélection est ainsi un mix de joueurs d’expérience qui font une très belle saison comme Amir Sayoud, et de beaucoup de jeunes. Je suis content de voir des joueurs dont l’âge est compris entre 18 et 23 ans être titulaires en Ligue 1. Il ne faut pas non plus se mentir : les A’ sont la réserve de l’équipe nationale A, et nous sommes sur un projet à court, moyen ou long terme avec eux », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « L’objectif de ce stage est réellement de confirmer mes observations mais aussi de mettre mes joueurs dans un contexte de haute exigence de notre part. Nous allons évoluer au niveau international et, à travers les exigences que nous leur fixons, nous allons pouvoir voir comment les joueurs réagissent. Ces détails sont importants pour moi mais aussi, et surtout, pour eux. C’est le meilleur moyen pour eux de passer un palier ».

Victoire impérative face au Liberia

Par ailleurs, Madjid Bougherra a évoqué l’objectif de cette première rencontre amicale sur la pelouse du nouveau stade d’Oran face au Liberia. »Les images du stade d’Oran montrent que c’est désormais un stade magnifique, avec une pelouse exceptionnelle. C’est magnifique pour nous, bien sûr. Je sais pour quelle raison le stade a été construit et j’espère que nous allons réussir les Jeux méditerranéens. A l’avenir, nous pouvons et nous devons espérer recevoir beaucoup de compétitions comme la CAN ou mieux encore. En tout cas, de notre côté, nous devons gagner ce match, et nous serons à la hauteur ».

S’agissant de son adversaire qui a remplacé à la dernière minute le Burundi, l’ex-défenseur des Glasgow Rangers ne le prend pas à la légère.  « Il était difficile de trouver un adversaire dans le contexte actuel, en dehors des dates Fifa. Nous avions finalisé avec le Burundi mais en raison de problèmes logistiques, la rencontre a été annulée. Nous étions à Tunis et le promoteur nous a proposé le Liberia, une équipe A qui était déjà sur place. C’est, dans un premier lieu, moins coûteux que de ramener une équipe de l’étranger. De plus, c’est une bonne équipe, qui a déjà croisé l’Egypte, que nous allons affronter en Coupe arabe. Le fait d’affronter une A, de jouer à Oran, d’avoir l’opportunité de faire l’inauguration du stade, c’est magnifique, même pour les joueurs. Ils sont donc très motivés ».

Enfin, Bougherra estime ce match va lui permettre de jauger les qualités de ses joueurs en vue des prochaines échéances. « Je regarde ce qu’apporte un joueur à son poste, quel que soit son gabarit. Nous ne sommes pas comparables à certaines équipes d’Afrique en termes de gabarit, certes, mais nos profils sont très intéressants dans tout ce qui peut être possession de balle, pressing… Pour les coups de pied arrêtés, ce n’est certes pas une plus-value mais non, le gabarit n’est pas un critère », a-t-il conclu.