JO de Tokyo: l’Allemagne quitte le terrain à cause d’un acte raciste

Le match de préparation aux JO de Tokyo opposant ce samedi à Wakayama (Japon) l’Allemagne au Honduras (1-1), a été brutalement interrompu à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Les joueurs de la Mannschaft ont quitté définitivement le terrain après que leur coéquipier, Jordan Torunarigha, a été victime d’un acte raciste par un de ses adversaires.

Comme la rencontre s’est déroulée à huis clos sans la présence de la presse, c’est la Fédération allemande de football (DFB) qui a révélé que le défenseur du Hertha Berlin a été visé par un acte raciste de la part d’un joueur du Honduras. « Dès lors qu’un de nos joueurs est victime d’un acte de racisme, il est hors de question de continuer à jouer », a déclaré Stefan Kuntz, le sélectionneur de l’équipe d’Allemagne olympique.

Ce n’est pas la première fois que Torunarigha fait l’objet d’injures du même genre. La saison dernière, en février, lors d’un match de Bundesliga, des ultras du club de Schalke 04 avaient proféré des cris de singe à l’adresse du joueur.

publicité

À cinq jours de leur entrée en lice aux JO face au Brésil, les Allemands ont voulu envoyer à travers cet acte courageux, un signal fort à la communauté internationale pour dénoncer le racisme qui continue malheureusement d’écumer les enceintes sportives dans les quatre coins du globe