Anderson, lex-joueur de Manchester United, risque 10 ans de prison dans une affaire de détournement d’argent

Anderson, ancien milieu de terrain de Manchester United (2007-2015), risquerait jusqu’à dix ans de prison dans le cadre d’une affaire de détournement d’argent, rapportent plusieurs médias brésiliens.

Âgé de 33 ans, Anderson qui a disputé 180 matchs Manchester United entre 2007 et 2015, est dans le viseur de la justice de son pays, au Brésil. Le tribunal correctionnel de Porto Alegre aurait enregistré cette semaine une plainte du ministère public à l’encontre de l’ancien footballeur ainsi que sept autres personnes, pour des faits de vol aggravé, organisation criminelle, blanchiment de biens, de droits et d’objets de valeur, selon le média brésilien Globo.

Anderson qui fait l’objet d’une enquête avec ses partenaires, serait accusé d’avoir détourné de l’argent provenant d’une grande industrie et de la bourse brésilienne. Cinq millions d’euros auraient été détournés et blanchis via l’achat de crypto-monnaies.

publicité

L’appartement de l’ex-mancunien, à Porto Alegre, aurait été perquisitionné il y a plusieurs mois. Son avocat assure de son côté que son client est innocent. L’accusé a confirmé qu’il avait investi dans les crypto-monnaies depuis 2019. Pour lui, sa société a vendu des bitcoins à l’une des personnes impliquées dans ce procès, mais il a prétendu ne pas savoir que l’argent provenait d’une source illégale.

« Anderson prouvera qu’il est une victime dans cette affaire, pas un participant », a déclaré Julio Cezar Coitinho, son avocat. « Les éléments de preuve recueillis lors de l’enquête policière pour l’ouverture d’une instance pénale étaient suffisants », a pour sa part commenté le tribunal. Selon Mundo Deportivo, Anderson, qui a pris sa retraite en 2020 après avoir également évolué pour la Fiorentina et Adana Demirspor en Turquie, risquerait jusqu’à 10 ans de prison dans cette affaire.