Trêve internationale: la FIFA met la pression sur les clubs anglais

La FIFA n’a pas tardé à réagir à la récente décision des clubs anglais de priver certains de leurs joueurs étrangers des matchs internationaux en septembre dans des pays à fort risque de contamination au coronavirus.

Dans un communiqué publié ce mercredi, Gianni Infantino, le patron de la FIFA, désapprouve la décision prise par les clubs de Premier League de retenir certains de leurs joueurs étrangers lors de la trêve internationale afin de leur éviter dix jours de quarantaine imposée au retour par le gouvernement anglais. Liverpool avait d’ailleurs informé la Fédération égyptienne – un pays considéré comme faisant partie d’une « liste rouge » – que Mohamed Salah serait retenu.

« Ensemble, nous avons fait face à des problèmes majeurs par le passé, et nous devons continuer de le faire à l’avenir », indique le patron de l’instance internationale. La mise à disposition des joueurs pour les prochaines fenêtres internationales est une question dont l’urgence et l’importance sont capitales ». « J’en appelle à la solidarité de chaque association membre, de chaque ligue et de chaque club afin de faire ce qui est juste et équitable pour le football mondial. Bon nombre des meilleurs footballeurs de la planète évoluent en Angleterre et en Espagne, et nous estimons que ces pays partagent également la responsabilité de préserver et protéger l’intégrité sportive des compétitions dans le monde entier », insiste-t-il.

publicité

Infantino saisit Johnson

Infantino révèle même avoir écrit au Premier ministre britannique, Boris Johnson dont le gouvernement impose des restrictions de quarantaine concernant les joueurs qui reviennent en Angleterre après avoir séjourné dans des pays figurant sur la liste rouge. « Je lui ai demandé le soutien nécessaire, notamment pour que ces joueurs ne soient pas privés de la possibilité de représenter leur pays lors des matchs de qualification pour la Coupe du monde », a-t-il fait savoir.

De son côté, la Premier League a informé que « des discussions intenses ont eu lieu avec à la fois avec la Fédération anglaise et le gouvernement pour trouver une solution, mais en raison des craintes actuelles sur la santé publique au sujet des voyageurs en provenance de pays de la liste rouge, aucune exception n’a pu être accordée. » Les clubs anglais pourraient s’exposer ainsi à des sanctions de la part de la FIFA. A suivre.