Transferts: le FIFA dévoile le top 10 des clubs le plus dépensiers des dix dernières années

Selon un rapport de la FIFA dévoilé lundi, Manchester City est le club le plus dépensier de la décennie devant Chelsea et le FC Barcelone.

Ce classement prend en compte tous les transferts réalisés entre 2011 et 2020. Grâce à un système mis au point en 2010, le TMS (Transfer matching system), l’instance internationale a pu faire le calcul des sommes dépensées par les clubs du monde entier depuis dix ans. Au final, ce sont 41 milliards d’euros qui ont été dépensés au cours de la dernière décennie. Le PSG qui s’est renforcé cet été de manière spectaculaire en engageant Donnarumma, Wijnalmum, Hakimi, Sergio Ramos et surtout Lionel Messi, n’est que quatrième bien qu’il ait largement dépassé le milliard d’euros de dépense depuis l’arrivée de Qatar Sports Investments (QSI), en 2011. Alors que le Real Madrid complète le top 5 de classement devant l’Atletico de Madrid, Manchester United, Arsenal, la Juventus et Tottenham.

Dans l’autre sens, les deux clubs qui ont le plus reçu d’argent pour des transferts sont portugais, le Benfica et le Sporting. Si on compare le profit net sur le marché des transferts (la balance entre ventes et achats), une troisième institution portugaise rejoint le podium, le FC Porto.

publicité

La Premier League largement devant

Côté championnats, c’est la Premier League qui domine le classement, avec 12,4 milliards de dollars (10,5 milliards d’euros) d’achats en dix ans, devant l’Espagne (6,7 milliards d’euros, 5,6 milliards d’euros) et l’Italie (5,6 milliards de dollars, 4,7 milliards d’euros). La France est 5e (4 milliards de dollars, 3,4 milliards d’euros) et la Chine, qui tente de monter une ligue puissante, 7e avec 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros). Hors d’Europe, les clubs les plus gourmands en transferts, par confédération, sont le Guangzhou Evergrande (Chine) pour l’Asie, le Pyramids FC (Egypte) pour l’Afrique, Flamengo (Brésil) pour l’Amérique du Sud et les Tigres (Mexique) d’André-Pierre Gignac et Florian Thauvin pour la Concacaf.

Dans ce rapport, on peut également observer la folie dépensière qui a touché le football ces dernières années avec des sommes totales en constante progression jusqu’à la crise du Covid-19. Au final, ce sont 41 milliards d’euros qui ont été dépensés en une décennie…