MJS: la gestion de la pelouse de Tchaker confiée à la FAF

Le stae Mustapha Tchaker de Blida

Au lendemain du directeur de l’OPOW de Blida, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderezak Sebgag, a annoncé dimanche que la gestion de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker, est confiée désormais à la Fédération algérienne de football (FAF).

« J’avais le même sentiment de frustration exprimé par les joueurs et supporters. Maintenant, je comprends les déclarations du président de la République quand il a parlé de Issaba (gang, ndlr). Ce mot ne vise pas uniquement des personnes, mais il s’agit d’une mentalité, une culture qui est en train de s’installer chez nous. J’ai pris des décisions individuelles (sanctions, ndlr), touchant les personnes qui ont un rapport direct avec ce sujet. Nous avons décidé de confier la gestion de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker à la FAF, car elle a une souplesse dans la gestion de ce genre de dossiers », a déclaré le premier responsable du département ministériel à ce sujet peu avant son départ à Niamey pour accompagner les Verts, et assister au match face au Niger mardi sur invitation de son homologue nigérien Sékou Doro Adamou.

La décision d’Abderezak Sebgag fait suite aux virulentes critiques dont a fait l’objet la pelouse du stade Mustapha Tchaker avant et après le match Algérie-Niger (6-1), vendredi soir pour le compte de la 3e journée des qualifications pour la Coupe du monde 2022. »Les gens à qui on a confié la gestion des infrastructures sportives ont pris l’habitude de gérer les choses comme s’ils étaient passagers. C’est regrettable d’en arriver là, pour un pays comme l’Algérie. J’ai pris des décisions immédiates, considérées comme des solutions urgentes pour remédier à ce problème. Le sujet est profond et nécessite plus de préparation », a-t-il ajouté.

publicité

Le ministre s’est même senti trahi par les responsables chargés de la gestion de l’enceinte blidéenne et affirme avoir « reçu un rapport détaillé sur la pelouse du stade de Blida, accompagné de photos et vidéos, comme si elle était en excellent état. Malheureusement, ça n’a pas été le cas ».

Par ailleurs, le premier responsable du secteur du sport en Algérie, annonce avoir chargé le directeur de l’ENS/STS de former un groupe de travail en vue de régler définitivement le problème de la pelouse de Tchaker. « J’ai chargé le directeur de l’Ecole nationale supérieure en sciences et technologie du sport (ENS/STS) de former une Task-Force, pour préparer les choses de manière scientifique et mettre ainsi fin définitivement à cette problématique », a-t-il conclu.