Belmadi fracasse Delort avec Slimani

Djamel Belmadi n’a pas seulement réglé ses comptes avec Andy Delort sans l’émission « Rothen s’enflamme » ce jeudi sur RMC. Le sélectionneur national l’a fait aussi avec les dirigeants niçois qu’il a accusé de pousser pour que leurs joueurs africains n’aillent pas en sélection.

« Sans faire la balance, j’ai parlé avec le directeur sportif de Nice, Julien Fournier, qui m’a appelé. Il m’a dit : ‘Nous on le dit à nos joueurs.’ Même à Youcef Atal, qui est déjà en sélection. Il lui a dit : ‘Nous on souhaiterait que tu n’ailles pas en sélection.’ Il a ce mérite d’être clair, mais il n’a pas le droit, ce sont des dates Fifa. Je lui ai dit : ‘Sur le plan éthique, ce que vous faites est dégueulasse, vous ne respectez pas les pays, les sélections et le continent africain. Si c’est qu’oral, vous faites ce que voulez, mais sur le plan éthique je n’aime pas ce que vous faites,  » a-t-il souligné.

Le technicien e 45 ans révèle même que le club azuréen aurait même eu cette attitude à l’égard de l’attaquant lyonnais Islam Slimani lors de ses pourparlers pour tenter de le recruter cet été. « Slimani était demandé par Nice. Fournier lui a proposé la même chose. Slimani a dit : ‘Même pas en rêve’. Deux poids, deux mesures. Chacun met son amour pour son pays au curseur qu’il veut », a fait savoir Belmadi.

publicité