Verts: Belmadi dézingue encore Delort

Invité de RMC ce jeudi dans l’émission « Rothen s’enflamme », Djamel Belmadi est revenu sur le cas Andy Delort, qui a décidé récemment de faire une pause avec la sélection algérienne pendant une année.

Le coach des Verts ne semble toujours pas digérer l’attitude de l’actuel attaquant l’OGC Nice. « En conférence de presse, j’ai dit mot pour mot ce qu’il a écrit, mais on appelle les personnes. On dit les choses en face. C’est une décision lourde de sens. Il aurait dû s’adresser d’abord à la presse et à la population algérienne « , a d’abord réagi Belmadi avant de tacler sévèrement l’ancien joueur de Montpellier.

« Il aurait dû dire qu’il mettait la sélection entre parenthèses, qu’il privilégie son club parce qu’il y a de la concurrence, et rajouter qu’il n’était pas le premier choix en équipe d’Algérie, a précisé Belmadi. Mais il me parle de la concurrence qu’il à Nice. Donc il accepte la concurrence à Nice et il se bat, mais il ne l’accepte pas en équipe nationale d’Algérie. Il y a un non-sens total. »

publicité

« C’est ou de la grosse stupidité, ou le culot qui n’a pas de limite »

Répondant toujours à Andy Delort qui  a aussi indiqué vouloir mettre entre parenthèses la sélection algérienne, espérant sans doute revenir pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, Belmadi en a rajouté une couche. « Ça, c’est la grosse blague de l’année, s’est-il emballé. C’est ou de la grosse stupidité, ou le culot qui n’a pas de limite. Donc nous on va jouer sous 40° au Niger, dans des conditions exécrables, on va se taper dans toute l’Afrique pendant une campagne de qualifications qui est un peu un enfer, et quand tout est fait, quand tout est réglé, le monsieur revient comme une petite mariée : ‘C’est bon je suis dispo maintenant ?’ C’est doublement nous manquer de respect. »

Enfin,  l’ancien joueur du PSG et de l’OM qui a mené les Verts sur le toit de l’Afrique lors de la CAN 2019, a tenu à préciser que c’est le joueur qui avait tout fait pour rejoindre les Fennecs. « Il a démarré le jour de la CAN 2019. On lui a rendu service. Il est venu, il a fait des pieds et des mains pour arriver en équipe nationale. Jusqu’à la dernière seconde, le gars ne nous a pas lâché. » « Je ne suis pas éternel à la tête de l’équipe nationale », a également répondu Belmadi qui laisse entendre que Delort ne serait plus appelé tant qu’il sera en poste.