Mondial 2022: les Verts écartent les Étalons et filent en barrages

Riyad Mahrez et l'Algérie à 120 minutes du Qatar

La sélection algérienne s’est qualifiée pour les barrages du Mondial 2022 malgré le nul concédé à Tchaker face au Burkina Faso (2-2), ce mardi pour le compte de la dernière journée des qualification de la zone Afrique.

Ce fut dur mais les Verts l’ont fait. Bousculée pendant une bonne partie de la rencontre par un adversaire venu jouer son va-tout, l’équipe de Djamel Belmadi a pu trouver les ressources nécessaires pour éviter le piège tendu par ce dernier. Malgré le peu d’occasions créées durant cette partie, les champions d’Afrique ont réussi à marquer tout de même deux buts qui se sont avérés suffisants pour faire pencher la balance en leur faveur, même si les Étalons s’étaient parvenus à chaque fois à remettre les pendules à l’heure.

Pourtant, un tel scénario semblait improbable en début de match lorsque Riyad Mahrez a ouvert le score sur un centre à ras terre de Youcef Belaili depuis le côté gauche (21e). L’ailier de Manchester City était à deux doigts de faire le break, mais sa frappe enroulée des 20 mètres est passée juste à côté du poteau droit de Koffi (32e). Malgré cet ascendant, les coéquipiers de l’excellent Islam Slimani vont laisser l’initiative du jeu aux Burkinabés qui leur ont peu à peu posé des soucis. Après un premier avertissement signé Sangaré dont la frappe au niveau du point de penalty, est repoussée difficilement par M’Bolhi (28e), la formation de Kamou Malo a réussi à égaliser grâce à Zakaria Sanogo qui a profité d’une une superbe ouverture de l’extérieur du gauche de Gustavo Sangaré pour tromper M’Bolhi (37e).

publicité

Un 33e match sans défaite

Rongés le doute, les Algériens se sont montrés incapables de réagir à cette égalisation, ce qui a contraint Djamel Belmadi à revoir son dispositif tactique en passant d’un schéma de 4-4-2 à celui de 4-2-3-1, traduit par la sortie de Baghdad Bounedjah dans un jour sans, et son remplacement par Sofiane Feghouli. Un changement qui s’est avéré judicieux puisque le milieu de Galatasaray est parvenu à redonner l’avantage à son équipe en marquant à bout portant suite à une nouvelle passe décisive de Youcef Belaili (68e). Malgré une deuxième égalisation du Burkina Faso en fin de match après un penalty stupide, concédé par Djamel Benlamri et transformé par Issoussou Dayo, l’Algérie a réussi à conserver son invincibilité dans ce match, ce qui lui permet de finir à la première place du groupe devant son adversaire du jour à l’issue de ces qualifications pour le Mondial 2022. Les Verts ont non seulement validé leur billet pour les barrages qui auront lieu en mars prochain, ils ont au même temps enchaîné leur 32e match sans défaite et se rapprochent ainsi du record mondial détenu par l’Italie (37). Rien que ça.

KM