CAN 2022: l’Algérie cale d’entrée mais fonce sur le record mondial d’invincibilité

Pour leur première sortie dans la CAN 2022, les Verts sont tombés sur un os !

L’Algérie a buté sur la Sierra Leone (0-0) mardi à Douala, pour l’entrée en lice attendue du tenant du trophée dans la Coupe d’Afrique des nations 2022.

La CAN 2022 tient sa première grosse surprise. Grands favoris à leur propre succession, les Verts ont été maîtrisés par une  étonnante équipe sierraléonaise, pourtant 108e du classement FIFA. Peu inspirés et rapidement éreintés face à un adversaire bien organisé, les hommes de Djamel Belmadi ont sans doute livré leur plus mauvais match durant les deux dernières années. Mais leur piètre prestation du jour notamment en première mi-temps, s’explique en partie par la chaleur de Douala (32 °C), même si le 4-1-4-1 aligné d’entrée par Belmadi a montré ses limites au fil des minutes.

En effet, privé de la paire Bennacer-Zerrouki dans l’entre jeu, le coach des Verts a opté pour un onze très offensif avec Benkabla comme seul sentinelle. Mais les champions d’Afrique en titre vont subir d’emblée le pressing et l’intensité des Leone Stars, quand bien même Islam Slimani, bien lancé par Riyad Mahrez, aurait pu ouvrir rapidement le score. Mais la tentative de l’attaquant lyonnais a raté le cadre (3e).

publicité

Sans complexe, le Sierra Leone va donner du fil à retorde à la défense algérienne. Bien embusqué dans la surface, Almadji Kamara a rasé le montant gauche de Rais M’Bolhi (6e). Le même joueur a vu sa tête rater encore le cadre de très peu (22e). C’était ensuite au tour de Mohamed Turay de mettre le gardien algérien à rude épreuve sur une frappe en dehors de la surface (31e).

Les Verts ont attendu le temps additionnel pour se procurer une deuxième occasion lorsque l’immense Mohamed Kamara a devancé de justesse la sortie d’Islam Slimani (45+1e).

Un mur nommé Kamara

Après la pause, la Sierra Leone ouvre le score rapidement par Alhadji Kamara (48e). Mais son but est logiquement refusé pour une position de hors jeu. C’était la dernière fois où l’équipe de John Keister allait inquiéter réellement Rais M’Bolhi. Piqués dans leur amour propre, les Verts vont prendre le contrôle du jeu à leur compte une fois pour toutes. Brahimi par deux fois (51e et 60e) était tout proche d’ouvrir la marque. Mais ce sont les changements opérés d’un coup à l’heure de jeu par Belmadi au milieu de la seconde période avec l’incorporation de Bounedjah, Boulaya et Bendebka à la place de Slimani, Feghouli et Brahimi qui vont apporter un certain équilibre au jeu algérien.

D’ailleurs, le même Bendebka s’est procuré rapidement une grosse occasion qu’il a lamentablement manqué (67e). Jusque-là discret, Riyad Mahrez a buté à deux reprises sur l’excellent gardien sierraléonais (68e et 81e), élu homme du match. Incorporé deux minutes plus tôt, Said Benrahma a eu dans ses pieds la balle du match. Mais l’attaquant de West Ham n’a pas exploité à bon escient la belle offrande de Youcef Atal (86e).

Malgré une dernière occasion signé Ramy Bensebaini (90+1e), l’Algérie va concéder un nul triste pour son entrée en matière dans la CAN 2022. Les hommes de Djamel Belmadi risquent ainsi de voir son principal rival dans le groupe C, la Côte d’Ivoire prendre d’emblée la tête du classement en cas de victoire ce mercredi face à la Guinée Equatoriale (20h00).

Mais le tenant du trophée peut se consoler avec un 35e match d’affilée sans défaite qui lui permet d’égaler la série d’invincibilité du Brésil et l’Espagne et de revenir à seulement deux petites unités du record mondial détenu par l’Italie (37).

KM