CAN 2022: le mea culpa de Belmadi après la sortie ratée des Verts

Le sélectionneur des Verts n'a pas pu contenir sa frustration après la première sortie ratée de son équipe dans la CAN 2022.

Djamel Belmadi ne digère pas l’entrée en lice ratée de l’Algérie contre la Sierra Leone (0-0) lors de la CAN 2022 (groupe E), ce mardi à Douala.

Le coach des Verts n’a pas apprécié le manque d’efficacité de son équipe et attend une réaction de ses joueurs dés le prochain match face à la Guinée Equatorial, dimanche prochain (20h00). »Il y a un sentiment de regret. On voulait bien démarrer cette compétition donc avec une victoire, a d’abord indiqué Belmadi à la fin du match au micro de BeIN Sports. On a eu les situations de marquer, plus qu’il n’en fallait. On n’a pas su être réalistes cet après-midi. »

Plus tard en conférence de presse, le technicien de 45 ans a endossé l’entière responsabilité de la piètre prestation du jour de son équipe. « Il y’a beaucoup de frustration chez les joueurs. Ça nous met dans une situation un peu plus compliquée mais nous on joue tous les matchs pour gagner. J’assume ma responsabilité. Visez-moi, je suis le seul responsable de ce semi-échec », a-t-il lâché. Mais l’intéressé a tout de même fait savoir que les conditions climatiques avaient pesé en partie sur le rendement de son équipe. « Il faisait très chaud avec un taux élevé d’humidité et cela a beaucoup gêné mes joueurs qui ont dû puiser dans leurs réserves. Jouer dans un tel climat, avantage l’équipe qui défend. »

publicité

« Il faut impérativement gagner contre la Guinée Equatoriale »

Mais Belmadi a valorisé au même temps la performance de la Sierra Leone, auteur d’une prestation héroïque face au tenant du titre: « Notre adversaire s’est démené, il a été combattif, a poursuivi l’ancien milieu offensif passé par le PSG et l’OM. Ce genre de matchs, tant que l’on n’a pas marqué cela donne du courage et de l’envie à l’adversaire pour bien défendre et procéder par contre-attaques. On a l’habitude de ce genre d’adversaire mais aujourd’hui on n’a pas fait le nécessaire. »

Par ailleurs, le grand artisan du sacre continental des Fennecs lors de la CAN 2019 s’attend à une réaction positive de son équipe pour la suite de la compétition. « La suite? Ce sera déjà un match important contre la Guinée équatoriale. Il faudra gagner, tout simplement. Il faut gagner tous les matchs. On rentre (sur le terrain) avec l’idée de gagner tous les matchs. Aujourd’hui, on a failli à notre tâche. On va corriger ce qu’il faut corriger puis revenir contre la Guinée équatoriale pour gagner. »

Enfin, s’agissant de la série d’invincibilité des Verts qui ont égalé le Brésil et l’Espagne (35 matchs) tout se rapprochant du record mondial de l’Italie, Belmadi ne semble pas en faire une obsession. « Effectivement, c’est 35 matchs d’invincibilité; On se rapproche du record mondial de l’Italie qui est de 37 matchs. Cela démontre une certaine constance ces trois dernières années. C’est une bonne chose pour l’histoire du football algérien parce que qu’on porte notre pays très haut. Mais ce qui nous intéresse c’est gagner les matchs. Passer ce tour là et voir devant », a-t-il affirmé.